Actualité et blog

POURSUIVRE SES ETUDES AU MAROC : UN CHOIX STRATÉGIQUE, UN INVESTISSEMENT RENTABLE

Publié le 21 mars 2018

Le Maroc est un pays d’expatriation étudiante depuis plusieurs décennies. Le phénomène est bien connu. Cette mobilité est massive : son taux est notoirement l’un des plus élevés du monde depuis la fin des années 1980. Peu de pays sont dans une situation comparable. Seule la Chine, dans sa relation avec les États-Unis, affiche un profil ressemblant par certains traits qui tendent d’ailleurs à s’estomper. Le Maroc est devenu depuis quelques années un pays très convoité par les étudiants étrangers de presque tous les horizons. D’après une enquête publiée en 2017,
15 577 étudiants étrangers issus essentiellement de 134 pays vivent au Maroc. Leur nombre n’a cessé de s’accroître depuis des années ; et parmi eux, la jeunesse estudiantine d’Afrique Subsaharienne occupe la première place.

Plusieurs facteurs relevés sur le terrain au Maroc et en Afrique Subsaharienne montrent que, depuis les années 2000 et plus encore depuis le début de la décennie 2010, poursuivre des études au Maroc, s’impose en Afrique Subsaharienne comme un choix stratégique et un investissement rentable. En effet, parmi les 10 premières puissances économiques africaines selon les chiffres 2017 de la BAD (Nigéria, Afrique du Sud, Egypte, Algérie, Soudan, Maroc, Angola, Ethiopie, Kenya et Tanzanie) le Maroc est le seul qui offre un terrain extrêmement fertile à la réussite des études supérieures. Quand on observe sa stabilité socio-politique, sa croissance économique, son développement urbain qui n’a rien à envier à certaine grande métropole parisienne ; quand on voit ses 20 grandes villes universitaires et son potentiel actif en matière d’écoles supérieures de rang mondiale et le classement de ses universités parmi les meilleures au monde, on ne peine pas à se résoudre à y poursuivre ses études.